Le péché mignon des beaufs de gauche, disait Hervé Algalarrondo, [que nous pouvons toutes fois, pour des besoins d'extrapolation, transposer à ceux de droite sous d'autres cieux] est de voir les fascistes partout sauf là où il y en a, et de sonner le tocsin tous les 4 matins devant le retour supposé de la bête immonde. Le bœuf de gauche [ou de droite dans certains univers] est l'ami du genre humain, mais son idée de l'autre est toute théorique. Lui ne voit pas plus loin que le boulevard St Germais [sa représentation mentale du vrai] .Tout ce qui contrevient à sa conception fantasmagorique de la République est frappé d’opprobre".

Hilarante histoire que celle d'une cécité idéologique assimilée à une pandémie qui affecte le myélencéphale avec une tendance inhérente à apposer partout la proscription de penser, d'ironiser, d'imaginer, d'évoquer et même d'articuler dans un rayon qui dépasse les limites de son champ d'action. Ne reste plus qu'à mettre en vigueur un décret qui va réglementer les modes de respiration, sinon de vivre...


Cette pathologie, à la nature aussi baroque que contagieuse, acte de la pensée unique, fait des supputations abjectes, filles des états d'âmes, et des fantasmes émotionnels, des principes d'une authenticité prodigieuse affranchis de toute objection, dans une proportion distançant celle du verdict édilitaire.


Mais la vie, n’a d’égale qu’elle-même en matière de directoire de conscience, les êtres humains naissant libres et égaux, mais surtout libres, donc la beauté du vivre ensemble ne tire sa quintessence que dans l’encodage du respect inéluctable de l’autre dans la différence.

La différence n’étant pas toujours synonyme de désaccord, faisons le vœu de toujours aimer la démocratie comme nous tolérerons la diversité d’opinions et de voix, au risque que la poutre dans nos yeux déborde à nous sabrer la vue sur l’avenir que nous rêvons, loin des fractures ancestrales, bâti dans un esprit d'apaisement hissé sur nos espérances de vivre la plus idéale des béatitudes.

Que Dieu protège l’Afrique et veille sur les deux Congo !!

DDH, 22/09/2015