Selon Kin KieY Mulumba, Joseph Kabila incarne la paix, la sécurité, la stabilité, la prospérité, etc.… c’est un homme d’exception et les hommes d’exception comme lui ne courent pas les rues de la RDC et c’est une chance d’en trouver en la personne de Joseph Kabila…

Il ajoute que lorsque Laurent Désiré Kabila fut assassiné en 2001, malgré les milliers de diplômés qui fourmillent dans ce mini continent qu’est la RDC, et en dépit du fait qu’il ne parlait pas encore la langue de Kinshasa, c’est autour de Joseph Kabila que le consensus avait été établi, parce qu’au dessus des 400 ethnies qui cohabitent en RDC, et le stock de compétences ne courant pas les rues, il est désormais plus que fondamental d’accorder un troisième mandat à Joseph Kabila (dont la limite en termes de mandats, stipulée dans les immuables articles 70 et 220 de la constitution, ne permet plus de se représenter en 2016).
Car pour Kin Kiey Mulumba, flegmatique mais détaché de son éloquence d’antan, Kabila est le seul homme qui symbolise l’unité nationale, de tous les 69 millions qui constituent la population de la RDC.

Rappelons que le vocable « homme d’exception » a été évoqué une dizaine de fois par cet homme qui a servi comme le dernier porte-parole du Gouvernement du président Mobutu Sese Seko. Il est surtout connu pour avoir annoncé la fuite de celui-ci depuis Kinshasa, le 16 mai 1997, face à l’avancée des troupes de l'Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL) de Laurent Désiré Kabila en 1997.
Aujourd’hui, élu de Masi-Manimba dans la province du Bandundu (législatives de 2006, puis de 2011), il est Ministre des Relations avec le Parlement depuis 2014.

Pendant ce temps, de l’autre côté du fleuve, à quelques encablures de Kinshasa, la terre vibre au rythme enchanté de la célébration du 55ème anniversaire de l’indépendance du « petit » CONGO, sur les majestueuses rives de la Sangha.

En tout cas, je n’aurais pas manqué l’occasion de souhaiter à mes semblables :

BONNE FÊTE DU 15 AOUT A TOUS !